Je te vois dans l’obscurité, je t’observe et tu ne le sais pas.
Je scrute ton visage à la recherche d’un signe,
un clin d’œil, un sourire, ou un simple regard.
Mes yeux voyagent le long de ta belle silhouette
en attendant que mes mains puissent te caresser tôt ou tard.
Tu te déplaces dans l’ombre pour empêcher mon regard
et l’impatience ronge soudainement ma tranquillité.
J’aperçois un tissu osciller, tu es passée à côté
je sais, je sens l’odeur de ta peau sous mon nez.

Tu te glisses dans le paysage lentement comme un brin d’air
et tu disparaîs sous mes yeux sans que je ne puisse l’éviter
malgré mon insistance. Et tu demeures un désir dans l’obscurité.
Je navigue à nouveau entre les ondes de ta robe, obnubilé
par tes contours succinctement dessinés au contrejour.
Le silence complète celle qui est devenu mon image préférée
de tes yeux croisant enfin furtivement mon regard, légers.
Mon paysage, ma religion, ma passion et ma vocation
mais surtout mon rêve, mon désir, mon idylle préféré.

Anuncios